Welgo

L'expression authentique pour la performance de l'équipe

4h30 du matin, je n’arrive plus à trouver le sommeil… Je laisse les pensées prendre l’espace, me coupant l’envie de me rendormir…


Physiquement, je ressens comme une boule dans mon ventre, celle que je connais quand je suis en prise avec une peur ou une appréhension… Mes pensées me donnent alors le sujet qui anime ce mal de ventre… Je vois que mon esprit est préoccupé par la session de dialogue que je dois avoir avec la promotion des 3es années du bachelor jeunes entrepreneur.
Voici deux sessions que cette appréhension est là, avec les mêmes questions en tête : quelle stratégie adopter avec cette équipe ? Quelle est ma place ? Quels sont mes leviers d’actions ? Comment aborder cette session de dialogue ? quelle posture adopter? Comment être efficient dans mon action ?

Instinctivement, je m’oriente vers les faits : quelles sont les observations que je peux faire de la situation ?

L’équipe à prix des engagements sur un projet, et rien n’a été suivi d’effets.
Le chiffre d’affaires de l’équipe est de 40€ sur un mois
Il y a 2 à 3 absents par session de dialogue sur une équipe de 10
Durant la semaine, je ne vois pas les membres de l’équipe dans les locaux, alors qu’ils doivent mener leur projet et consacrer 35 heures à cette formation par semaine


image site webVoici deux semaines que je les accompagne et les observations m’amènent à identifier que je suis démuni face à la situation, leur objectif étant de réaliser des projets en équipe pour nourrir une vision partagée et alimenter chacun en apprentissages.

Factuellement je mesure que je ne perçois pas où l’équipe va, je ne perçois pas sa vision et encore moins comment je peux contribuer pour les accompagner au mieux.

J’ai un besoin de compréhension de leur vision et de ce qu’ils attendent de moi.

Petit à petit, ma stratégie pour la session apparaît ! Je vais poser une expression authentique ! Parler de ma boule au ventre, dire que je suis démuni dans cette situation et exprimer mon besoin qu’ils me disent en quoi je peux leur être utile. J’ai en fait besoin d’un contrat entre eux et moi !

La session de dialogue démarre, je profite du check-in pour m’exprimer avec authenticité sur ce que je vis et demande un temps de dialogue. Je me sens aligné et une fois mon message délivré, je me sens soulagé.

Dès la fin du check-in, l’équipe s’engage dans un dialogue sur le pourquoi elle en est là. Mon intervention fait sens pour certains, qui se retrouvent dans mes propos. Chacun s’exprime avec authenticité, je garde le propos d'Anne, qui est animée par ce qu’elle dit, je ressens chez elle une grande cohérence et je suis transporté par ces paroles lorsqu’elle dit « j’ai besoin d’une vision qui me porte ! Nous devons être, nous 3es années, des références, nous devons véhiculer une énergie! ». Et devant la remarque de Vincent « notre équipe est trop disloquée pour écrire une vision, lançons-nous dans l’action déjà ! La vision viendra ensuite ! » Anne rétorque, « c’est notre fonctionnement depuis quelque temps, nous repoussons la discussion sur la vision, il y a toujours un prétexte pour ne pas la faire… » 

Un tour de parole s’engage, chacun exprime ses besoins et ses attentes. Comme souvent dans ces échanges qui démarrent sur une opposition, qui peut être source de tension, le dialogue permet de clarifier les réels enjeux de chacun et de dégager des lignes de convergence.

Au bout d’une trentaine de minutes, l’équipe décide de bloquer une journée pour rédiger une vision et un plan d’objectif a court et moyen terme.

J’ai savouré cet échange tant il nourrit chez moi la confiance dans un groupe pour trouver, par le dialogue, des solutions à une situation qui peut paraître complexe.
Il a également levé ma tension et laisser place à une confiance de trouver un fil guide à mon action avec cette équipe une fois sa vision clarifiée.


Le pouvoir de l’expression authentique
L’expression authentique est un outil que j’utilise régulièrement en médiation, lorsque je perds le contact avec les médiants. Témoigner le fait que je suis démuni, perdus, confus, me permets d’être congruent avec moi-même et d’être authentique.
L’expression authentique, c’est pour moi, remettre au groupe le pouvoir d’action et contribuer à témoigner à l’équipe la confiance que j’ai dans ses ressources pour trouver des solutions.
C’est un acte d’humilité, indiquant que je n’ai pas toutes les clefs et que j’ai besoin d’aide.

Libérer l’authenticité par l’authenticité
Cette situation me rappelle une situation vécue dans une autre session de dialogue avec des premières années où l’un d’eux s’est autorisé à pleurer lorsqu’il traversait une zone de turbulences dans son projet qui devait le conduire a décider de son arrêt où de sa poursuite.
L’équipe fut touchée par le fait qu’un de ses membres osait exprimer sa fragilité. Par ce « simple » fait, il envoyait le message au reste de l’équipe qu’il était en confiance avec elle au point de pouvoir s’autoriser à exprimer un sentiment intense.
Il donnait également au reste de l’équipe l’autorisation d’être authentique. D’autres ont ainsi pu exprimer les sentiments qu’ils vivaient.
L’effet sur l’équipe fut d’accentuer la cohésion et l’esprit d’équipe.

L’authenticité dans le dialogue
L’authenticité est un marqueur de confiance dans une équipe. Il indique que l’équipe a su créer l’espace de sécurité permettant à chacun d’exprimer un sentiment positif ou négatif. L’authenticité est le fait d’exprimer ce qui nous anime profondément, le fait de son montrer sous son vrai visage.

L’équipe performante, une équipe authentique ?
Peter Senge, dans son ouvrage la Cinquième discipline, identifiait la maîtrise personnelle comme une des cinq disciplines nécessaire pour tendre vers une équipe intelligente. À mon sens, la maîtrise personnelle naît de l’authenticité de chacun. Lorsqu’une personne exprime ce qui est vivant en elle, elle envoie le message aux membres de l’équipe qu’elle a confiance en elle, qu’elle se sent en sécurité. Ceci entraîne la création d’un espace où le jugement n’a plus sa place, mais où la compréhension de l’autre prévaut.
L’équipe peut alors au sens propre du terme « co-créer » et déployer une véritable « intelligence collective ».

Blog

S’engager dans l’action grâce au Pré-motorola !... au quoi ?

Pourquoi cette réflexion ?

J’écris cette réflexion suite à l’expérimentation d’une nouvelle formulation du pré-motorola avec une équipe du Bachelor Jeune Entrepreneur.

Cette expérimentation prend également naissance dans une insatisfaction devant les pré-motorola que je vois passer et souvent auquel je participe, dans lesquels je trouve que la partie « ce qui pourrait bien se passer » n’est à l’action.

Lire la suite...

On ne peut pas collaborer avec des gens qui n'ont pas fait leurs devoirs intérieurs !

Cette expression, certes un peu provocante, me vient d’Antonio Linarès avec qui j'ai eu l'occasion de faire une formation.

Ma troisième année de coaching au Bachelor jeune entrepreneur s’achève. Je me pose la question : et s'il y avait un apprentissage que je devais retenir de ces trois ans, lequel serait-il ?

Lire la suite...

Etre acteur du changement par la posture de l'avocat de l'ange

Semaine de rentrée au bachelor jeune entrepreneur de l'EM de Strasbourg… Les coachs lancent le défi aux équipes de faire du chiffre d’affaires pour un client. L’intention de cette semaine est de développer la compétence vente et développer le chiffre d’affaires des équipes.

Lire la suite...

Prochaines dates

Aucun évènement à venir!